Quelle est la hauteur réglementaire d’un garde-corps ?

Blog

Quelle est la hauteur réglementaire d’un garde-corps ?

Quelle est la hauteur réglementaire d’un garde-corps ?

Lorsque l’on construit ou rénove une habitation, il est primordial de respecter les normes de sécurité en termes de garde-corps. En effet, cet élément de protection est essentiel pour prévenir les chutes accidentelles, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment. Dans cet article, nous allons vous expliquer quelle est la hauteur réglementaire d’un garde-corps, afin que vous puissiez vous assurer de sa conformité.

Pourquoi la hauteur d’un garde-corps est-elle importante ?

Un garde-corps est installé le long d’une rampe d’escalier, d’une terrasse ou d’une mezzanine pour empêcher les personnes de chuter dans le vide. Il doit être suffisamment haut pour éviter tout risque d’accident, en respectant les normes de sécurité en vigueur. Une hauteur trop basse peut entraîner des chutes graves, tandis qu’une hauteur excessive peut être inesthétique et incommodante.

Les normes régissant la hauteur des garde-corps

Les normes régissant la hauteur des garde-corps sont spécifiées dans le Code de la construction et de l’habitation. Selon l’article R111-15 du Code, la hauteur minimale d’un garde-corps doit être de 1 mètre, que ce soit pour une construction neuve ou une rénovation. Toutefois, il est important de noter que cette hauteur minimale peut être différente selon les lieux. Par exemple, si le garde-corps est installé sur une terrasse ou une mezzanine située à plus de 4 mètres de hauteur, la norme réglementaire impose une hauteur minimale de 1,10 mètre. Il est également nécessaire de prendre en compte les spécificités des bâtiments recevant du public. En effet, les normes de sécurité sont renforcées dans ces établissements afin d’assurer la protection des usagers. Ainsi, la hauteur minimale d’un garde-corps dans un bâtiment recevant du public est de 1,10 mètre, quel que soit son emplacement.

Comment mesurer la hauteur d’un garde-corps ?

La hauteur réglementaire d’un garde-corps est mesurée depuis la surface de la marche, du sol ou du plancher jusqu’au sommet de la main courante. La main courante est la partie supérieure horizontale du garde-corps, sur laquelle les personnes peuvent s’appuyer. Pour être conforme aux normes, la hauteur totale de la main courante et de la partie verticale du garde-corps doit être d’au moins 1 mètre, voire 1,10 mètre dans certains cas spécifiques.

Quels matériaux choisir pour un garde-corps ?

Outre la hauteur réglementaire, le choix des matériaux est également important pour assurer la robustesse et la durabilité d’un garde-corps. Différents matériaux peuvent être utilisés, tels que l’aluminium, le bois ou l’acier. Chacun d’entre eux offre des avantages spécifiques en termes de résistance, d’esthétique et de facilité d’entretien. Si vous recherchez un garde-corps à la fois esthétique et résistant, nous vous recommandons de faire appel à un professionnel spécialisé dans la fabrication et l’installation de garde-corps en aluminium, comme Alubat Savoie . Ces experts sauront vous conseiller et vous proposer des solutions sur mesure, en respectant les normes de sécurité en vigueur.

Conclusion

La hauteur réglementaire d’un garde-corps est un élément crucial à prendre en compte lors de la construction ou de la rénovation d’un bâtiment. Elle est spécifiée par le Code de la construction et de l’habitation, et peut varier selon les spécificités du lieu. Mesurée depuis la surface de la marche jusqu’au sommet de la main courante, cette hauteur minimale doit être d’au moins 1 mètre. Pour vous assurer de la conformité de votre garde-corps, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels tels que Alubat Savoie, qui sauront vous accompagner dans votre projet de manière efficace et sécurisée.